AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Elisa et Fabrice, un nouveau départ.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
cassidie34
Notre romancière Rivombrosienne
avatar

Nombre de messages : 248
Age : 32
Localisation : Ivry sur Seine (94)
Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Sam 10 Jan - 12:51

J'ai été très déçue de la saison 2, de la disparition de Fabrice. Je n'ai pas vu la saison 2 en entier, je me suis arrêté hélas au dernier épisode que TF1 a diffusé.

Pour moi, sa mort avait comme un goût d'inachevé. J'ai donc décidé d'écrire une suite à cette saison 2. Je vous prie de m'excuser par avance des incohérences. J'ai vu quelques extraits et je ne connais pas la fin.

Pour moi la fin de la saison 2 se termine lorsque Elisa sait la vérité sur la mort de Fabrice et qu'elle va voir Bénac pour lui cracher toute sa haine et lui souhaiter sa mort.

Ma fic commencera donc juste après cette scène lorsqu'elle rentre à Rivombrosa.

Bonne lecture!!


Elisa de retour de chez les Bénac était lasse. Elle ne mangea pas et passa devant cette chambre qu'elle avait fait condamné quelques années plus tôt. Elle caressa la porte et se décida à y entrer.

Tout était resté tel quel. Elle caressa le lit d'un geste tendre. Puis se déshabillant, elle se coucha à la place de Fabrice. Elle ne cessait de caresser la couverture. Aussitôt les souvenirs la submergea. Des larmes s'écoulèrent sur ses joues malgré le sourire qui pointait sur ses lèvres délicates.

Elle finit par s'endormir le sourire aux lèvres.

Amélie et Bianca ne cessèrent de chercher Elisa dans le château. Jusqu'à ce que Bianca remarqua que la clé était sur la serrure de cette chambre. Elle prit le risque d'y pénétrer et y découvrit Elisa, sa chevelure répandue sur l'oreiller. Elle semblait si sereine, si paisible. La jeune domestique n'eut pas le coeur de la réveiller. Elle lui caressa le front pour être certaine qu'elle allait bien.

-Fabrice!, murmura Elisa en ouvrant de grands yeux amoureux. Hélas aussitôt ses magnifiques yeux reprirent leur tristesse habituelle.

-Bianca, que fais-tu ici?, demanda Elisa en remettant la couette sur elle.

-Nous étions inquiets pour toi. Amélie et moi t'avons cherché partout, vu que tu n'as pas dormi dans ta chambre.

-J'avais besoin d'être ici!, dit-elle toujours imprégnée par la pièce.

-Tu es sûre que tout va bien, Elisa?, demanda Bianca la regardant droit dans les yeux.

-Bien sûr que je vais bien!, répliqua Elisa, ne réussissant même pas à se convaincre elle-même.

Bianca allait s'en aller, lorsqu'Elisa osa se confier.

-Il me manque, tu sais!

Bianca revint sur ses pas et s'assit près d'elle.

-Je sais. Tu sais Rivombrosa n'est plus la même ces dernières années. Il était l'âme de ce domaine.

-Je pensais qu'en venant dans cette chambre, j'arriverai à ressentir sa présence. Mais rien. Je me sens si vide. Je voudrais tellement sentir sa présence près de moi. Je voudrais savoir que je ne suis pas aussi seule que ça, qu'il veille sur moi. Mais rien! Depuis sa mort, je n'ai jamais ressenti sa présence autour de moi.

Bianca qui vit Amélie dans le couloir lui fit signe d'appeler Antoine Ceppi.

Les larmes d'Elisa étaient tellement abondantes que l'oreiller, ses cheveux étaient tout mouillés.

-Il m'en veut!

-Pourquoi tu dis de tels sottises, voyons?, demanda Bianca inquiéte

-Parce que c'est la vérité! Bénac a tué Fabrice. Et c'est moi qui lui avait dit de faire confiance à cette famille. Il m'avait mise en garde, mais je ne l'ai pas écouté. Il est en colère contre moi, voilà pourquoi je ne ressens pas sa présence.

-Tu te rappelles un jour, j'étais dans la bibliothèque à tout nettoyer. Tu es entrer en trombe et tu as décréter avoir vu le Duc Ranieri dans les jardins.

-Oui, je me rappelle, et je sais aujourd'hui que j'avais raison.

-Et que t'avais dis le Comte Ristori pour te rassurer?

-Que les fantômes n'existent pas!

-Exactement! Voilà pourquoi tu ne sens pas la présence du Comte.

Le docteur arriva.

-Pourquoi es-tu venue, Antoine? Je vais bien!

-Tu as beaucoup inquiéter tes domestiques ce matin! Laisse-moi t'examiner, s'il te plait!

Bianca sortit et trouva Amélie derrière la porte très inquiéte. Elle lui relata la conversation.

-Pauvre enfant! Si jeune et déjà veuve. Ce n'est pas la vie qu'elle aurait du avoir, murmura Amélie les larmes aux yeux.

-La vérité a enfin éclaté. C'était normal que ça la bouleverse.

Le docteur ressorti quelques minutes plus tard.

-Elle souffre de mélancolie.

-C'est comme lorsqu'elle a perdu son bébé, n'est-ce pas?, demanda Bianca

-Oh, non, c'est pire, j'en ai bien peur! Je veux que quelqu'un veille sur elle, constamment. J'ai peur qu'elle se meure de chagrin.

-Oh, non, pas ça, je vous prie, Seigneur!, s'écria alors Amélie.

Julien arriva en courant.

-On m'a prévenu, qu'est-ce qu'elle a?, demanda-t-il tout essouflé.

-La mélancolie!, s'écria Amélie

Il se tourna vers Antoine qui hocha de la tête.

-J'ai promi à Fabrice sur sa tombe de la protéger. J'ai échoué.

-Oh, non, vous avez été un véritable ami pour elle. Malheureusement vous ne pouvez pas la protéger d'elle-même.

Antoine et Julien furent reconduits à leurs cheveux respectifs au moment où le carosse d'Anna arriva.

-Comment va Elisa?, demanda Anna à son mari.

-Pas très bien. Va la voir, ta compagnie lui fera sûrement du bien.

Anna monta dans la chambre. Elisa était toujours allongée fixant la fenêtre.

-Bonjour, Elisa!, dit Anna en lui prenant la main.

-Bonjour, Anna, je suis contente de te voir.

-Tu sais sans doute que Emilie va bientôt fêter son anniversaire. Et elle a choisi Rivombrosa pour le faire.

-C'est une bonne idée!

-Oui, c'est pourquoi je suis venue te rendre visite. Je voudrais faire ça à la fin de la semaine. Je voudrais ta bénédiction.

-Mais voyons, Anna, le domaine est également le tien. Tu peux y faire ce que tu veux, tu le sais.

-Oui, mais Emilie compte sur ta présence.

-Je ne crois pas

-Fais-le pour Emilie, tu sais combien elle serait déçue si tu n'étais pas de la fête.

-Alors je serai là, pour elle!, répondit Elisa en souriant délicatement.

Amélie monta en courant dans la chambre.

-Elisa, viens vite mon coeur!

-Pourquoi Amélie, que se passe-t-il?

-Le comte Graco est là. Il souhaite te parler seul à seule dans le parc.

-Pourquoi?

-Je ne sais pas mais ça semble très urgent.

-D'acord, dis-lui que je m'habille et que j'arrive!

Elisa descendit les marches. Julien lui prit la main et la baissa.

-Il faut que je te parle de quelque chose de très important. Il faut que tu me dises la vérité sinon...

-D'accord, à quel sujet?

-Ce matin Armand Bénac a été retrouvé mort dans sa propriété.

-C'est vrai!, s'écria Elisa soulagée.

-Et?

-Et quoi?, demanda-t-elle.

-Je veux savoir si c'est toi qui l'a tué?

-Non, bien sûr que non!

-D'accord, je te crois. La gendarmerie viendra sûrement t'interroger, vu que tu as hurlé que tu souhaitais sa mort. Je leur ai dit que Marguerite et moi étions restés avec toi toute cette nuit à parler de souvenirs. Je veux que tu dises la même chose que moi, par sécurité.

-D'accord, si c'est ce que tu veux!

julien lui prit les mains et baissa la tête.

-Mais ce n'est pas tout.

Elisa le regarda alors en fronçant les sourcils.

-On a retrouvé l'épée de Fabrice à ses côtés.

-C'est impossible, Julien. Fabrice a été inhumé avec.

-Je sais, je sais que c'est fou, mais ça me trouble. Je n'arrive pas à trouver d'explication logique à ca.

-Tu dois faire erreur, c'est sûrement une épée ressemblant à celle de Fabrice.

-Elisa, sans vouloir te manquer de respect, j'ai souvent combattu avec Fabrice. Je sais à quoi ressemble son épée, et je peux te dire que je la reconnaitrais d'entre mille.

Elisa le regarda effrayé.


Dernière édition par cassidie34 le Mer 11 Fév - 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lady Lily de Versailles
Conseiller du Roi
Conseiller du Roi
avatar

Nombre de messages : 1397
Localisation : Chateau de Versailles
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Sam 10 Jan - 23:06

C'est un très bon début, ça faisait longtemps que j'attendais une fic sur la série..


VLS please..
Revenir en haut Aller en bas
cassidie34
Notre romancière Rivombrosienne
avatar

Nombre de messages : 248
Age : 32
Localisation : Ivry sur Seine (94)
Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Dim 11 Jan - 15:17

La fête pour l'anniversaire d'Emilie était très réussie. Anna attrapa Elisa par le bras.

-J'espère que cela te plait?

-Oh, oui, c'est très bien. Cela faisait longtemps que Rivombrosa n'avait pas eu des airs de fête.

Anna regarda Elisa, elle se désolait de la voir si triste. Où était passé la jeune fille fougueuse, pleine de vie qu'elle avait tant détesté.

-Oui!

-Anna je voudrais te parler. C'est très important. J'ai ça sur la conscience depuis mon retour.

-Je t'écoute.

-Durant mon périple pour sauver le domaine, j'y ai rencontré un homme. Le capitaine Christian Grey.

Anna sourit, comprenant très vite où voulait en venir sa belle-soeur.

-Il était fou amoureux de moi.

-Et toi?

-J'éprouvais de la tendresse pour lui. Je l'aimais bien.

-Mais tu n'étais pas amoureuse de lui?

-Oh non, je ne pourrais plus jamais aimé.

-Elisa, tu es encore si jeune. Peut-être un jour...

-Oh, non, je le sais. C'est pourquoi je suis rentrée à Rivombrosa...Seule.

-Je comprends, Elisa. Et je suis contente que tu m'en ai parlé.

-J'ai peur que Fabrice n'approuve pas.

-Fabrice voulait avant tout ton bonheur. Si avec cet homme, tu as trouvé un peu de bonheur alors je suis sûre que Fabrice approuvait.

-Tu es au courant pour Bénac?

-Oh oui, tout le monde ne parle que de ça dans la région.

Anna regarda Elisa qui baissa la tête.

Angelo arriva en courant.

-Elisa, Elisa!

-Que se passe-t-il?, dit-elle.

Il lui prit les mains et s'écria essouflé.

-Tempête a disparu!

-Quoi?

-Quelqu'un l'a scellé avec les affaires du Comte et est parti avec le cheval.

-Oh, mon Dieu, c'est horrible. D'abord l'épée, puis le cheval!, s'exclama Elisa qui perdit connaissance.

Angelo la rattrapa de justesse et la porta jusqu'à cette chambre.

Anna ressortit de la chambre après avoir mise Elisa au lit.

-Angelo, rassemble le maximum de domestiques. Va dans ma propriété et dis-leur de venir. Je veux que vous tous parcouriez la région. Retrouvez ce cheval et ramenez-le.

-Et amenez-moi le voleur!, s'écria Julien derrière eux.

Il regarda Anna.

-Demande à quelqu'un d'aller dans mon domaine et demande des domestiques aussi. Avant que le jour se couche, je veux ce cheval ici!, déclara-t-il à Angelo qui approuva de la tête.

Julien était devenu un véritable ami pour Elisa. Quelqu'un sur qui, elle pouvait compter jour et nuit.

Lorsqu'ils revinrent tous au petit matin, le cheval n'avait toujours pas été retrouvé.

-Ce cheval n'a pas pu disparaître comme ça!, s'écria Elisa.

-Je le sais bien!, dit Angelo navré.

-Je veux dire. Un militaire sur un cheval blanc, d'accord, je comprends que ça puisse passer inaperçu, mais un voleur, un pauvre, sur un cheval blanc. Tout le monde a du le voir.

-Sauf si cette personne portait un uniforme de militaire, s'exclama Julien.

-Dans ces cas-là, nous ne le retrouverons jamais!, murmura Elisa peinée.

Lucrèce faisait ses achats dans le village. Un mendiant la poussa.

-Tu ne peux pas faire attention!, cria-t-elle.

Il se retourna, la regardant droit dans les yeux.

-Oh mon Dieu!, s'écria-t-elle posa sa main sur son cou.

Elle regarda partout autour d'elle, mais la foule s'était regroupée, et l'homme disparut.

Elisa descendit les marches quatre à quatre et se dirigea droit vers la femme qui venait la voir.

-Fichez-le camp d'ici, Lucrèce!

-Je suis venue pour te dire quelque chose de très important. Aujourd'hui, j'ai été au marché.

-Je me fiche de ce que vous avez fait. Je veux que vous quittiez mon domaine, menaça Elisa.

-Attention à ce que tu vas dire. Et si j'étais toi, j'écouterai ce que j'ai à te dire! Un mendiant m'a poussé. J'ai réussit à voir son visage et je peux te dire que cet homme avait de très jolis yeux bleus. Bien sûr il avait les cheveux longs et sales ainsi qu'une très longue barbe. Mais j'ai bien reconnu ces yeux pour avoir été longuement contemplé par eux.

Elisa la regarda alors avec attention.

-Je suis sûre d'avoir vu Fabrice!

-Vous mentez!, hurla Elisa.

-Si tu le dis! Je te souhaite une bonne journée, chère Elisa, dit Lucrèce avant de remonter dans son carosse.
Revenir en haut Aller en bas
Lady Lily de Versailles
Conseiller du Roi
Conseiller du Roi
avatar

Nombre de messages : 1397
Localisation : Chateau de Versailles
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Dim 11 Jan - 22:13

Wow, ça devient très intrigant ! Lucrèce dit elle la vérité quand elle dit avoir vu Fabrice ?

Dans ce cas comment à t'il fait croire à sa mort ?? ( Tétrodotoxine/Atropine ???) et pourquoi ???

VLS please...
Revenir en haut Aller en bas
cassidie34
Notre romancière Rivombrosienne
avatar

Nombre de messages : 248
Age : 32
Localisation : Ivry sur Seine (94)
Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Lun 12 Jan - 11:13

Elisa resta longtemps à cet endroit à fixer le carosse déjà loin. Dans sa tête tout tournait. Pourquoi Fabrice avait simulé sa mort? C'était absurde. Jamais il n'aurait pu lui causer autant de chagrin, il le lui avait promis.

-Non, c'est une ruse, une méchanceté de plus de la part de cette femme. Je ne tomberai pas dedans!, murmura Elisa avant de rentrer.

Elisa fit de nombreux cauchemar cette nuit-là. Lorsqu'elle se réveilla en sursaut, elle décida d'aller voir sa fille, qu'elle avait un peu négligé ces derniers temps. La petite fille dormait paisiblement. Elisa lui caressa les cheveux et ressortit.

Il faisait lourd, elle décida de faire quelques pas dans le parc.

Puis elle rentra dans sa chambre. Sur son oreiller se trouvait une fleur. Cette même fleur que Fabrice lui avait mis dans ses cheveux dans le pavillon de chasse.

Tous ces signes lui glaçaient le sang. Quelqu'un s'amusait à lui faire croire que Fabrice était toujours vivant. Et il paiera pour ça, se promit la jeune femme.

Elisa se leva tôt. Elle rassembla tout le monde et demanda si quelqu'un avait déposé ou vu quelqu'un déposer cette fleur sur son oreiller.

Personne ne répondit mais la regardait bizarrement.

-Elisa, je pense que tu as besoin de repos!, dit Amélie en la prenant par les bras.

-Mais je vais très bien!, dit-elle froidement. Angelo va sceller mon cheval, je vais au village, seule!

-Elisa, permet-moi de te dire que ce n'est pas prudent d'y aller seule avec tous ces mendiants, on ne sait jamais.

-Je n'ai pas peur!, dit-elle

La jeune femme parcourut le village de long en large, espérant apercevoir le mendiant que Lucrèce avait vu, mais en vain.

Au retour, elle s'arrêta devant le pavillon de chasse condamné lui aussi.

-Mais je deviens folle. Fabrice est mort!, dit-elle en entrant alors dans le pavillon.

Il y avait de la poussière, des toiles d'araignées. Elle fit le tour de la pièce. Son regard se porta sur la cheminée. Les cendres étaient récentes. Lorsqu'elle se retourna, sur la couverture par terre se trouvait la même fleur que celle trouver sur son lit.

Le lendemain, elle alla de bonne heure chez Lucrèce. Cette dernière prenait un bain. Elisa entra sans se faire annoncer. Elle ramassa un drap de bain qui trainait sur un fauteuil et le lança à sa pire ennemie.

-Habillez-vous!

-Je te rappelle que je ne reçois d'ordre de personne et encore moins d'une servante.

Elisa avança vers elle menaçante.

-Vous vous souvenez une fois je vous avais plongé la tête dans votre bain. Cette fois-ci je pourrais oublier de relever votre tête de là.

-Tu n'es qu'une garce!, vociféra Lucrèce qui se couvrit avec le drap.

Lucrèce prit tout son temps pour sortir de sa baignoire, au grand désespoir d'Elisa qui se retenait de la gifler.

-Que veux-tu de moi?

-Je veux que vous m'emmeniez à l'endroit même où ce mendiant vous a bousculé!

-Ainsi tu crois aux fantômes, Elisa!, rit Lucrèce.

-La ferme!, hurla Elisa

Lucrèce fit arrêter son carosse. Les deux femmes descendirent et firent quelques pas à pied.

-C'est ici!, dit Lucrèce en se plantant sur place.

-Vous êtes sûre?, demanda Elisa en regardant partout autour d'elle.

-C'est ici!, répéta Lucrèce agaçée.

-Vous pensiez que c'était Fabrice?

-Sans l'ombre d'un doute. Elisa, si je peux t'aider...

-Non, c'est bon! Vous en avez assez fait!

De retour à Rivombrosa, Elisa vit le carosse de Julien.

En souriant, elle le rejoignit au salon.

-Des nouvelles de Tempête?, demanda-t-elle alors que Julien lui prit la main pour l'embrasser.

-Oui, un mendiant affirme avoir vu ce cheval. Un des leurs s'en occupait.

-Et c'est tout?, demanda Elisa

-Elisa, ma chère Elisa, comme tu es impatiente. Il affirme que cet homme avait une démarche sûre de lui tel qu'un militaire ou un nôble. Ce sont ses propres mots.

-Est-ce qu'il la décrit?

-Non, mais je peux te dire que je me rends dès mon départ de Rivombrosa dans un refuge pour mendiant y poser quelques questions.

-Parfait, je t'accompagne!

-Non!, ordonna Julien, ce qui fit sursauter Elisa.

-Ce n'était pas une suggestion!, ajouta Elisa en se renfrognant. Je viens avec toi!

Julien hocha la tête de droite à gauche en souriant.

-Quoi?

-Fabrice m'avait dit qu'une fois il t'avait enfermé dans ta chambre pour que tu ne l'accompagnes pas.

-Il s'en était vanté.

-Non, il a alors ajouté que tu t'étais enfuie par la fenêtre, donc je suppose que je n'ai pas le choix.

Elisa le regarda avec de grands yeux.

-Accompagne-moi!
Revenir en haut Aller en bas
Lady Lily de Versailles
Conseiller du Roi
Conseiller du Roi
avatar

Nombre de messages : 1397
Localisation : Chateau de Versailles
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Lun 12 Jan - 13:31

Lucrèce est toujours aussi méchante, même si elle veut aider Elisa.

VLS please..
Revenir en haut Aller en bas
cassidie34
Notre romancière Rivombrosienne
avatar

Nombre de messages : 248
Age : 32
Localisation : Ivry sur Seine (94)
Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Mar 13 Jan - 11:16

Julien aida Elisa à descendre de son cheval. Ils entrèrent dans cet abri. Malheureusement ils ne trouvèrent que misère, pauvreté et tristesse. Mais tout le monde affirma qu'un mendiant sur un magnifique cheval blanc y était et qu'il était parti quelques heures auparavant.

Ils étaient très déçue. Julien salua Elisa et prit une autre direction. La jeune femme se doutait où il se rendait et changea de direction.

Julien s'était effectivement arrêté à l'auberge. Il avait pas mal bu lorsque la gérante vint le voir.

-Comte, il y a une jeune femme pour vous!

Julien leva la tête et vit Elisa devant lui, aussi désemparée que lui.

-Je suis désolé, ma chère Elisa, qu'on n'ai rien découvert de plus. Mais je continuerai, je t'en fais la promesse.

-Je crois que quelqu'un cherche à me faire du mal, dit-elle en s'asseyent de l'autre côté de la table.

Désespérée, elle prit le verre de Julien et le but d'un coup.

-Est-ce que Fabrice connaissait ce talent caché?

-Fabrice ignorait un tas de choses sur moi. Des choses que je n'ai pas le temps de lui faire découvrir.

-Vous êtes fascinante, Elisa!, dit Julien admiratif

Elisa but plus que de raison.

-Je crois que je vais être malade!, dit-elle en posant sa main sur sa poitrine.

-Ce sont des jeux d'hommes, ma chère.

Julien la prit alors par la taille. Ils sortirent prendre l'air un instant.

Sous la lumière de la lune, un cheval blanc à plusieurs mêtres d'eux se cabra en hennisant sous son maître.

-Fabrice!, s'écria Elisa avant de s'évanouir.

Lorsqu'Elisa ouvrit les yeux, elle regarda autour d'elle et y vit Antoine penchée au-dessus d'elle.

-Bonjour!, dit-il alors en prenant son pouls.

-Qu'est-ce qui s'est passé?, demanda-t-elle doucement

-Tu as bu hier soir puis tu t'es évanouie. Elisa, je ne pense pas que c'est l'attitude que doit avoir une comtesse. Je pense que tu devrais partir quelques temps te reposer.

-Antoine, j'ai vu Fabrice hier soir.

-Elisa!, s'écria-t-il

-Je t'assure, il était sur son cheval. Il était sale, différent, mais je t'assure que c'était lui.

-Tiens bois ça, ça devrait te faire du bien!, dit Antoine en lui tendant un verre.

Elisa sortit aussitôt du lit.

-Où vas-tu?

-Chez moi!, dit-elle en se rhabillant.

Elisa avait à peine posé le pied sur ses terres que les domestiques l'encerclèrent.

Angelo la prit à part.

-Le cheval était là ce matin. Tempête est revenu!

Elisa courut jusqu'aux écuries et examina le cheval attentivement avant de caresser la scelle.

-On a retrouvé ce livre dans une des sacoches.

Elisa regarda le livre, c'était un livre appartenant à la bibliothèque. Toute la journée, elle le lit, espérant trouver un message, mais en vain.

D'un coup, elle se souvint de la manière dont elle avait caché la liste des conjurés. Se relevant de son lit, elle descendit à la bibliothèque et s'assit au bureau de Fabrice.

Elle gratta la couverture et y découvrit une lettre. Elle la sentit en fermant les yeux, puis l'ouvrit délicatement

« Mon amour, retrouve-moi à l'endroit où tout est possible ce soir, seule, je t'aime »


Elisa sortit en douce et scella Vaillant. Il était déjà bien tard, elle avait peur d'arriver trop tard, mais tenta le coup quand même.

Elle pénétra dans le pavillon de chasse, mais il semblait que personne n'était venu. Elle s'allongea près de la cheminée et finit par s'endormir. Ce fut le jour qui la réveilla.
Revenir en haut Aller en bas
Lady Lily de Versailles
Conseiller du Roi
Conseiller du Roi
avatar

Nombre de messages : 1397
Localisation : Chateau de Versailles
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Mar 13 Jan - 13:05

La suite please...I need more..
Revenir en haut Aller en bas
cassidie34
Notre romancière Rivombrosienne
avatar

Nombre de messages : 248
Age : 32
Localisation : Ivry sur Seine (94)
Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Mer 14 Jan - 11:43

Déçue, elle reprit le chemin de Rivombrosa. Qui s'amusait à ces dépens à faire quelque chose d'aussi odieux.

En chemin, elle s'arrêta au lac, se déshabillant, elle entra doucement dans l'eau.

Une branche craqua, elle croisa ses bras sur sa poitrine apeurée.

-Qui es là?, cria-t-elle

De retour au domaine, Amélie vint vers elle en courant avec Agnese.

-Maman, Christian est ici!

-Quoi?, Que dis-tu?, demanda Elisa surprise en attrapant sa fille par les bras et se mettant à sa hauteur.

-La petite dit vrai. Il t'a demandé!

-Comtesse!, dit Christian en embrassant la main d'Elisa

-Christian, je suis surprise de vous voir!, s'écria-t-elle en lui souriant.

-J'étais dans la région et me suis dit que je devais venir vous rendre visite.

-Vous m'en voyiez ravie.

-Elisa!, dit un homme derrière elle.

Elisa se retourna et vit Julien qui détaillait l'homme présent.

-Je suis le Comte Julien Draco, le meilleur ami du Comte Ristori, dit-il en lui serrant la main.

Il détestait la manière dont Christian regardait Elisa.

-Enchanté, je suis le Capitaine Christian Grey de la Marine Anglaise.

Elisa semblait assez mal à l'aise. Angelo arriva et remarqua immédiatement le trouble d'Elisa. Il la fusilla du regard puis repartit sans faire de bruit.

Christian et Elisa, après le départ de Julien, firent quelques pas dans le jardin. Elle lui expliqua les évènements.

-Je pense que tu es en danger, déclara-t-il la mine grave.

-Quel genre de danger?, demanda-t-elle inquiète.

-Je n'en sais rien. Je vais prolonger mon séjour et t'aider. Et si Fabrice est vivant...

-Il est vivant, je l'ai vu.

Malheureusement les jours passaient et Elisa n'avait plus aucun signe de vie de Fabrice. C'était comme si son imagination lui avait joué des tours. Tout le monde semblait penser qu'elle devenait folle à clamer avoir vu Fabrice, même Julien en doutait, vu qu'ils étaient ivres.

Les vendanges allaient commencer. Martin était revenu spécialement de France pour l'occasion. Il remarqua qu'Elisa était fatiguée, amaigrie. Il devenait un jeune homme et ressemblait chaque jour un peu plus à Fabrice dans ses manières, sa façon de parler.

Martin enlaça un instant Elisa. Dans ses bras, il se sentait en sécurité comme lorsqu'il était petit.

La première journée se passa sans problème. Les serviteurs étaient excités car Elisa leur avait promis une augmentation pour chacun en vue des gros bénéfices qu'elle avait calculé. Au fil des années elle avait réussi à remettre Rivombrosa sur pied.

Hélas, la nuit d'après, une pluie de grêlon cogna contre les fenêtres de la chambre de la jeune femme. Ce qui la réveilla en sursaut.

-Oh, Seigneur, non!, dit-elle en sautant de son lit, prenant sa robe de chambre.

Lorsqu'elle arriva au pied de l'escalier, les serviteurs couraient déjà dans tous les sens. Beaucoup était déjà partis dans les vignes afin de ramasser le maximum de grappes.

Julien et ses domestiques arrivèrent et les aidèrent du mieux qu'ils purent.

-Elisa, tu devrais rentrer!, cria Julien contre Elisa qui au milieu de ses serviteurs travaillait.

-Non, il faut que je reste!, cria-t-elle à son tour.

Le lendemain, Elisa au milieu des vignes contempla les dégâts.

-On a fait le maximum Elisa!, dit Julien posant une veste sur ses épaules.

-Tout est fichue, je sais pas comment je vais faire pour payer tout le monde.

-Je t'aiderai de mon mieux, tu le sais. J'ai promis à Fabrice de toujours prendre soin de toi, dit Julien en lui prenant ses mains entre les siennes.

-Enlevez vos mains, je vous prie, Monsieur le Comte, s'écria Christian.

-Je ne vous permet pas de me parler de la sorte, Capitaine, s'exclama Julien le ton hautain.

Une querelle éclata sous les yeux d'Elisa. Des serviteurs vinrent les séparer avant qu'un duel ne se forme.

-Tu ne vois donc rien, Elisa!, cria Angelo contre son amie.

-Mais de quoi tu parles?

-Je parle du fait que ces deux hommes sont amoureux de toi

Elisa le regarda surprise. Elle ignorait la nature des sentiments de Julien.

-Non, tu te trompes, il est mon ami. Il a juré à Fabrice de prendre soin de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Elisa Rivombrosa
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7822
Age : 33
Localisation : Somme
Date d'inscription : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Mer 14 Jan - 12:18

J'ai commencé à lire du boulot ta fanfic, et je dois dire que j'adore ça pour le moment, ça m'a mis en haleine le peu que j'ai lu, j'en suis arrivée à l'arrivée d'Anna à Rivombrosa.

Mais d'où te viens ce talent? Il est vrai que cette série est la meilleure source d'inspiration autalent. regarde nous qui faisons des créations de wall, sign... on avait jamais fais ça auparavant, et on est devenue des petits génis, tout comme toi avec l'écriture.

J'adore, j'adore, j'adore....

P.S. : Je me suis permise de modifier le titre de ton sujet, car il suggéré, selon moi, un sujet qui parlait de la réelle saison 3, j'espère que tu n'y verras pas d'inconvénients, auxquels cas, je modifierais volontiers.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lady Lily de Versailles
Conseiller du Roi
Conseiller du Roi
avatar

Nombre de messages : 1397
Localisation : Chateau de Versailles
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Mer 14 Jan - 14:16

La suite please...

Julien et Christian amoureux d'Elisa, ça promet de l'action..

VLS VLS VLS VLS;;
Revenir en haut Aller en bas
cassidie34
Notre romancière Rivombrosienne
avatar

Nombre de messages : 248
Age : 32
Localisation : Ivry sur Seine (94)
Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Mer 14 Jan - 14:40

Non, non, ca ne me dérange pas. Au contraire, si le titre n'était pas correct, c'est tout à fait normal.

Si je lui trouve un autre titre, tu pourras peut-être alors le mettre à la place??
Revenir en haut Aller en bas
Elisa Rivombrosa
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 7822
Age : 33
Localisation : Somme
Date d'inscription : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Mer 14 Jan - 23:14

Ah mais avec plaisir, c'est toi l'auteur de talent Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
cassidie34
Notre romancière Rivombrosienne
avatar

Nombre de messages : 248
Age : 32
Localisation : Ivry sur Seine (94)
Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Jeu 15 Jan - 11:21

Elisa demanda à Christian de venir avec elle faire quelques pas dans la forêt, elle souhaitait s'entretenir avec lui seule à seul.

-Christian, pourquoi es-tu venu? Quelles sont les vrais raisons? Je pensais avoir été clair. Si les choses étaient différentes. Mais mon coeur est mort. Je suis morte. Et tu mérites une femme qui t'aime pour ce que tu es.

-Je me fiche de ça. Je suis venu pour te persuader de m'épouser. Je sais que tu ne m'aimeras jamais autant que Fabrice. Mais moi je t'aimerai pour nous deux. Je saurai te rendre heureuse.

-Je ne peux pas!

-Ou tu ne veux pas?, demanda Christian

Elisa baissa les yeux.

-Regarde-moi dans les yeux et jure-moi que tu ne ressens plus rien pour moi, dit-il en lui relevant le menton.

-Christian, je t'en prie!

Il l'attrapa par la taille et la força à l'embrasser. Elle détourna la tête.

-Elisa, je suis fou de toi!, dit-il en la renversant sur le sol. Elle se débattit de toutes ses forces.

-Arrête, Christian, ne fais pas ça, je t'en supplie.

Alors qu'il allait dégrafer son corsage, un homme surgit de nul part. Il portait une longue cape marron avec une capuche cachant son visage.

Il repoussa violemment Christian, laissant une Elisa apeurée. Christian sortit son épée.

-De quoi te mêles-tu mendiant?, dit-il furieux.

L'homme sortit alors son épée pour se protéger de Christian. Elisa se releva et regarda avec horreur la scène.

Les hommes se combattirent avec fougue. Elisa remarqua que le mystérieux inconnu se battait comme un militaire. Elisa fronça les sourcils et regardait avec attention ses moindres faits et gestes. Il avait les mêmes manières de combattre que Fabrice.

Christian perdit le combat lorsqu'il toucha le sol. La pointe de l'épée de son adversaire sur son menton. L'homme lui fit comprendre de partir. Christian se releva et partit en courant.

L'homme ramassa quelque chose tombé par terre. Au moment de s'en aller, Elisa se plaça derrière lui et posa ses deux mains sur ses avant-bras.

-Fabrice!, murmura-t-elle.

L'homme ferma les yeux et baissa la tête. Elle le força à se retourner et baissa sa capuche.

Les cheveux longs, sales, sa barbe datait de plusieurs mois. Mais il était là, devant elle. Elle posa ses deux mains sur ses joues et les caressa. Fabrice ferma les yeux.

Il ouvrit enfin les yeux et plongea son regard droit dans celui d'Elisa. Il la regarda amoureusement.

Elisa le serra alors dans ses bras, posant sa tête sur son torse. Il mit un moment avant de l'enlacer fortement.

Il caressa sa tête, ses cheveux, et pleura en silence longuement dans le cou de sa femme.
Revenir en haut Aller en bas
aurore
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 2615
Age : 40
Localisation : 71
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Jeu 15 Jan - 13:14

Trop beau, j'en ai les larmes aux yeux !!!! Merci encore

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Lady Lily de Versailles
Conseiller du Roi
Conseiller du Roi
avatar

Nombre de messages : 1397
Localisation : Chateau de Versailles
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Jeu 15 Jan - 14:05

Magnifique chapitre... Enfin Elisa et Fabrice se retrouvent.

NB: J'avais eu la même idée que toi pour une fanfic ( mais ce n'est pas une fanfic sur Elisa).

VLS VLS VLS please..
Revenir en haut Aller en bas
cassidie34
Notre romancière Rivombrosienne
avatar

Nombre de messages : 248
Age : 32
Localisation : Ivry sur Seine (94)
Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Ven 16 Jan - 11:31

Elisa le ramena à Rivombrosa. Les serviteurs parurent choqués et pensaient tous que la pauvre Elisa perdait la tête à ramener un mendiant. Fabrice et elle entrèrent dans la chambre de celui-ci.

Ils ne s'étaient toujours pas dit un mot, mais ils n'avaient pas besoin de parler pour se comprendre. Pourtant ce n'était pas les questions qui manquaient dans l'esprit d'Elisa.

Elle revint avec des vêtements propres. Les vêtements de Fabrice qu'elle avait conservé. Amélie lui bloquait la porte.

-Elisa, mais qu'es-ce que tu fais avec ce mendiant?

-Amélie, laisse-moi passer, s'il te plait. Tu comprendras bien assez vite.

Amélie la regarda et comprit que cela ne servait à rien de discuter.

Lorsqu'Elisa revint dans la chambre, Fabrice avait attaché ses cheveux et coupait sa longue barbe. Elle retrouvait enfin son époux.

-Pourquoi?, murmura-t-elle enfin en posant les vêtements sur le lit.

-Elisa, si tu savais ce que j'ai du enduré pour qu'il ne t'arrive rien.

-Fabrice...

-Elisa, mon amour, je te dirais tout ce que tu veux savoir, mais pas maintenant, je n'en ai pas la force ni le courage, c'est trop douloureux encore, je n'y arrive pas. Mais je te promets qu'un jour, je t'en parlerai.

-Je comprends. Le jour où tu voudras en parler, je serai là, dit-elle en lui prenant les mains. Ils se regardèrent chacun observant dans les yeux de l'autre les blessures de l'âme.

Elisa alla dans la cuisine et ordonna qu'on prépare un repas copieux.

-On a quelque chose à fêter?, demanda Bianca

Elisa lui sourit, elle semblait heureuse, sereine, ses yeux brillaient comme autrefois.

-Mon retour!, dit une voix d'homme derrière Elisa.

-Monsieur le Comte, dit machinalement un domestique en s'abaissant.

Tous les domestiques se retournèrent et un silence absolu se fit ressentir. Fabrice ramassa Amélie qui faillit s'évanouir.

-Voyons, ce soir, nous faisons la fête!, dit-il avec le ton joyeux et un grand sourire.

Elisa le contempla manger. Il y avait de la musique, des domestiques dansaient et pourtant la jeune femme remarqua qu'il y avait quelque chose de changer, quelque chose de briser en lui.

-Promettez-moi tous de ne parler à personne de mon retour ici pour votre sécurité à tous, demanda Fabrice à la fin du repas.

Lorsqu'Elisa revint dans la salle à manger, Fabrice était déjà parti. Après l'avoir cherché partout, elle alla voir Agnese qui dormait paisiblement ne se doutant de rien.

Elle lui caressa les cheveux, elle posa un baiser sur son front et remonta la couverture lorsqu'elle vit dans un coin de la pièce une ombre, elle sursauta vivement avant de s'apercevoir que c'était Fabrice.

Elle lui sourit. Ils sortirent de la pièce tous les deux et restèrent dans le couloir.

-Parle-moi d'elle!

-C'est la petite fille la plus adorable du monde. Elle a ton caractère et mon entêtement. Elle a mes cheveux et tes yeux.

-Je n'arrête pas de me dire que j'ai râté toutes les étapes importantes de sa vie.

Elle lui caressa les cheveux avec tendresse.

-Allons nous coucher mon amour.

-Vas-y Elisa, j'ai quelque chose à faire, je te rejoins ensuite, dit-il en lui embrassant la main.

Fabrice étudia dans son bureau les livres de comptes depuis ces dernières années. Angelo arriva. Ils se prirent dans les bras.

-Mon fidèle ami!, dit Fabrice. Merci d'avoir aidé Elisa.

-Merci beaucoup, Monsieur, mais à vrai dire je n'étais pas seul à lui venir en aide.

-Ah bon? Qui?, demanda Fabrice intrigué.

-Le comte Drago!

-Je lui avait fait promettre de prendre soin de ma femme. Quelles étaient ses intentions envers elle?

-Je crois qu'elles étaient honorables, Monsieur.

Fabrice parut soulagé.

-Parle-moi de ce type qui accompagnait Elisa cet après-midi?

-Il s'agit du Capitaine Grey

-Tu n'as pas l'air de le porter dans ton coeur, je me trompe?

-Non, il ne me plait pas. Je n'arrive pas à le cerner. J'ai un mauvais pressentiment à son égard.

Elisa dormait déjà lorsque Fabrice entra dans la chambre. Il lui caressa les cheveux et l'embrassa sur le front. Il déposa sur elle un regard amoureux, un regard de désir, mais pourtant il n'en fit rien.

-Mon Elisa, mon amour, comprendras-tu les raisons qui m'ont poussé à te faire croire à ma disparition?

Lorsque Elisa se réveilla, Fabrice dormait sur le fauteuil. Elle fut un instant déçue, puis lui caressa les cheveux avant de poser une couverture sur lui.

Il sursauta vivement et se releva brusquement attrapant Elisa par le poignet violement et de l'autre main tenant un couteau devant les yeux de la jeune femme qui hurla.

Fabrice lâcha tout et se mit à genoux devant elle. Il entoura de ses bras la taille délicate d'Elisa et posa sa tête sur son ventre.

Elle mit ses doigts dans ses cheveux tandis que Fabrice la suppliait de le pardonner.

Elle s'agenouilla devant lui et le regarde droit dans les yeux.

-Fabrice, mon amour, parle-moi, je t'en prie. Je veux partager ta peine.

-Tu as déjà tellement souffert!
Revenir en haut Aller en bas
Lady Lily de Versailles
Conseiller du Roi
Conseiller du Roi
avatar

Nombre de messages : 1397
Localisation : Chateau de Versailles
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Ven 16 Jan - 13:27

Que s'est-il passé pour Fabrice pendant toutes ces années ?
VLS please..
Revenir en haut Aller en bas
aurore
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 2615
Age : 40
Localisation : 71
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Sam 17 Jan - 0:26

Cassidie,

Tu sais tu es une véritable romancière.

C'est magnifique, je suis fan, j'adore.

Encore merci.

Bravo

Bisous

aurore

_________________

Revenir en haut Aller en bas
cassidie34
Notre romancière Rivombrosienne
avatar

Nombre de messages : 248
Age : 32
Localisation : Ivry sur Seine (94)
Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Sam 17 Jan - 0:42

Merci, pour le moment c'est tout ce que j'ai écrit sur l'ordi. Le reste est sur papier alors patience!!!! Vous ne serez pas décue!!!!
Revenir en haut Aller en bas
aurore
Modératrice
Modératrice
avatar

Nombre de messages : 2615
Age : 40
Localisation : 71
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Sam 17 Jan - 0:47

Vive cassidie, notre romanciere

_________________

Revenir en haut Aller en bas
cassidie34
Notre romancière Rivombrosienne
avatar

Nombre de messages : 248
Age : 32
Localisation : Ivry sur Seine (94)
Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Sam 17 Jan - 0:50

Et il me semble que j'ai oublié de toutes vous remercier pour les compliments. Ca me fait hyper plaisir.

Dès que j'ai fini celle-la, j'en ai une autre qui me trotte dans la tête pour vous remercier.
Revenir en haut Aller en bas
cassidie34
Notre romancière Rivombrosienne
avatar

Nombre de messages : 248
Age : 32
Localisation : Ivry sur Seine (94)
Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Mar 20 Jan - 16:56

Et voilà enfin la suite. J'espère qu'elle vous plaira.

Fabrice s'assit alors sur le fauteuil, Elisa se mit à genoux devant lui, prête à l'écouter.

-Je ne voulais pas te faire croire que j'étais mort, mais je n'avais pas le choix, te perdre aurait été un plus grand malheur pour moi. Je savais que tu aurais la force de survivre sans moi. Je préférais te quitter plutôt que de te voir morte. Tout était organisé. Tu te souviens de cet ami dont je t'avais parlé. Un Capitaine dans l'armée française.

-Oui, je m'en souviens vaguement.

-Toute sa famille a été sauvagement assassiné. Sur le mur de sa maison, il y avait un mot qui m'étais destiné.

-Pourquoi?

-A l'époque où j'étais dans l'armée, je n'étais pas l'homme que je suis devenu en revenant à Rivombrosa. Je souffrais de ma séparation avec Lucrèce et j'ai fait certaines choses dont je ne suis pas fier et que j'ai eu le temps de regretter. J'ai sympathisé avec ce Capitaine. Ensemble, nous avons fait les quatre cents coups et nous avons à plusieurs reprises humilié et taquiné notre supérieur lorsque nous faisions nos classes. Cet homme n'a pas oublié de nous le faire payer. C'est ainsi qu'il a décimé toute la famille de mon ami qui m'a immédiatement contacté pour me mettre en garde.

-Je me souviens que tu étais assez inquiet. Je croyais que c'était à cause de la récolte et des dettes qu'avait contracté Alvise.

-Oh, non, ça ne m'inquiétait pas autant que cette histoire. L'homme a fini par me retrouver.

-Que viens faire Bénac dans cette histoire alors? , demanda Elisa très surprise.

-Oh, il m'a bien tiré dans le dos, comme un chien, mais je savais que je survivrai. Avant de rentrer à Rivombrosa, mon ami m'a réceptionné et nous avons ensemble ce stratagème au point. Ce qui me désolait c'était que tu souffres, mais comprends bien que je n'avais pas le choix. Son médecin m'a donné du tétrodoxine. Il fallait être sûr de la dose, trop, c'est la mort assurée. Les symptômes ont commencé à se faire sentir en entrant dans le parc de Rivombrosa. Et c'est dans tes bras que mon coeur s'est endormi.

Elisa ne put s'empêcher de verser une larme, repensant au chagrin qu'elle avait éprouvé.

-Quand je me suis réveillé j'étais dans une cabane. Mon ami m'a expliqué que vous m'aviez enterré. Les symptômes s'étaient estompés au bout de 24 heures. J'ai passé plusieurs heures dans le caveau à attendre qu'il vienne me sortir de là. Il fallait faire vite car quelqu'un approchait. On est parti se cacher et je t'ai vu arrivé sur Vaillant. Je garderai cette image en moi toute ma vie. Tu étais allongé sur le drapeau noir de Rivombrosa. Et tu es resté des heures. Je voulais te dire que j'étais en vie, qu'il ne fallait pas t'en faire, je voulais tellement te serrer dans mes bras. Mais il m'en a empêché. Si je faisais cela, je signais ton arrêt de mort.

Fabrice se leva et alla regarder par la fenêtre.

Elisa se releva et resta quelques pas derrière lui.

-Et ensuite? Que s'est-il passé?, demanda Elisa se tripotant nerveusement les mains.

-Nous nous sommes enfui en France. Je pensais qu'on serait en sécurité, mais je me suis lourdement trompé. Il nous a retrouvé, me jurant sur l'honneur que tu étais morte, qu'il t'avais tué, toi, Martin et Agnese. Elisa, c'était si atroce, que je n'ai pas pensé une seule seconde qu'il mentait. Je t'avais causé le plus grand chagrin et comme si cela ne suffisait pas, j'étais responsable de ta mort. Un combat à mort à éclater. Il a égorgé mon ami. C'est la vengeance qui m'a fait le tuer. Elisa, j'y ai éprouvé du plaisir à tuer ton assassin. J'ai erré plusieurs jours, ne sachant pas ce que je faisais. Des religieuses m'ont recueilli. J'étais affamé, déshydraté, mais je m'en fichais, je voulais mourir pour de bon, cette fois. Après avoir repris des forces, je suis restée avec elles, elles m'ont sauvé la vie, alors j'ai fait de nombreux travaux de réparation au Monastère. J'ai dû y rester deux ans. Puis un matin, j'ai senti que je devais repartir. Mes pas m'ont mené en Italie. J'y es trouvé un travail de docker sur le port de Naples. Il fallait que je m'occupe l'esprit. Je devais trouver de quoi survivre, je ne voulais pas retourner à Rivombrosa. Un jour, j'ai entendu plusieurs hommes parler entre eux d'une très belle femme, les cheveux blonds, délicate et douce, avec des yeux si triste que ça leur fendait le coeur. L'un d'eux la nommait Elisa. Je crois que c'est à cet instant que j'ai compris au plus profond de moi que tu n'étais pas morte, mais quelque part. Je me suis mis en tête de te retrouver. Je t'ai vu, ce soir-là. Tu étais resplendissante. Mon Elisa, égale à toi-même. Tu te rendais à une fête, il me semble.

Elisa ouvrit de grands yeux. Effectivement elle se souvenait de ce soir-là. Elle se souvint qu'elle était au bras de Christian.

-Fabrice...., murmura-t-elle.

Fabrice, se retourna à ce moment-là, et la regarda en colère.

-Tu étais accompagné d'un homme. Et vous sembliez heureux ensemble. J'ai alors compris que tu m'avais oublié.

-Mais c'est faux!, s'écria Elisa. Je ne t'ai pas oublié. Il m'a aidé à te venger. Il a été un véritable ami respectable.

-Un ami respectable, Elisa, ne va pas dans le lit d'une femme mariée!, hurla-t-il.

Elisa recula de peur. Elle vit un instant l'homme qu'elle avait détesté et qui lui avait fait les pires horreurs.

-Je te croyais mort!

-Je trouve que tu t'es bien vite consolé, ma chérie.

-N'as-tu pas connu d'autres femmes durant ton périple?

-Non! Aucune!, murmura-t-il à l'oreille d'Elisa qui n'étais pas rassurée.

-Fabrice, aujourd'hui, je le regrette, si j'avais pensé une seule seconde que tu étais vivant, je t'aurai recherché. Je me serai battu pour toi.

-Tu comprendras pourquoi je n'arrive pas à dormir dans le même lit que toi, pourtant je t'aime Elisa, je t'aime tellement que j'en ai mal.

Elisa pleura à chaudes larmes, refusant de le regarder. Fabrice se calma subitement, comprenant qu'il avait été trop loin. Il voulut lui caresser les cheveux.

Elisa recula vivement et le regarda avec colère. Il réavança vers elle, mais elle le repoussa vivement. Elle prit alors son manteau qui trainait sur une chaise et sortit de la chambre en courant.

-Elisa! Elisa!, cria Fabrice en la poursuivant dans le couloir.

-Elisa!, hurla-t-il encore une fois. Mais Elisa ne se retourna pas, trop blessé par l'attitude de son mari.

Elle courut aux écuries et scella Vaillant. Elle monta dessus et le fit partir au galop.
Revenir en haut Aller en bas
Lady Lily de Versailles
Conseiller du Roi
Conseiller du Roi
avatar

Nombre de messages : 1397
Localisation : Chateau de Versailles
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Mar 20 Jan - 21:10

Trop fort le coup de la tétrodoxine !

Fabrice qui est jaloux !

VLS VLS VLS please..
Revenir en haut Aller en bas
cassidie34
Notre romancière Rivombrosienne
avatar

Nombre de messages : 248
Age : 32
Localisation : Ivry sur Seine (94)
Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   Jeu 22 Jan - 12:03

Quant à Fabrice, il revêtit sa cape de mendiant et alla directement à l'auberge. Quand il ouvrit, l'ambiance était à la fête. La maîtresse de ce sordide endroit vint vers lui.

-Désolée, mais nous n'accueillons pas de mendiant dans cet établissement.

Fabrice souleva légèrement sa capuche, faisant apparaître son visage. La grosse dame crut voir un fantôme.

-Surtout pas un mot à quiconque, tu m'as bien compris!, dit-il en s'asseyent à une table dont il poussa les verres sales.

Fabrice but tellement qu'il ne savait plus vraiment ce qu'il faisait. Il attrapa une des filles qui passait par là et la fit s'assoir sur ses genoux.

Julien arriva au moment où Fabrice allait embrasser cette femme. Aussitôt il mit sa main sur la bouche de la jeune femme et lui fit signe de la tête de partir.

-Un fantôme!, dit-il en s'asseyent à côté de son ami.

-Oh, ferme-là, Julien, je suis mort, cela ne se voit-il donc pas?

-En tout cas, pour un mort, tu as encore une belle gueule! J'aurai décidément tout vu avec toi. Quel est le problème? Tu es rentré en vie, certes des années plus tard, et avec une tombe, mais tu es vivant. Alors quel est le problème?

-Elisa!

-Tiens donc, il me semble qu'on a déjà eu ce genre de discussion ici, plusieurs fois à cause d'Elisa. Quoi qu'elle ai fait, je suis sûr qu'elle l'a fait par amour. Bon, je suppose qu'elle est au courant que tu es revenu d'entre les morts, peut-être même vu son tempérament qu'elle a eu t'envoyer promener.

-Même pas! Au contraire, elle était tellement surprise et contente de me voir qu'elle n'a posé aucune question. Mais je ne peux pas Julien, c'est au-dessus de mes forces. Je n'arrête pas de m'imaginer Elisa et ce type dans un lit. Elle était si vertueuse quand je l'ai rencontré.

-Mon pauvre ami, tu te fais du mal pour rien. C'est normal qu'elle ai essayé de refaire sa vie. Je t'avoue que ça n'a pas marché, Elisa n'en était pas amoureuse . Et je ne l'aime pas du tout, je t'avouerai.

-Tu le connais?

-Oui, il s'agit du capitaine de la Marine Anglaise Grey quelque chose.

-Christian! Il s'appelle Christian, et il a agressé Elisa hier.

-Quoi? Comment va-t-elle?

-Très bien, ne t'en fais pas. A l'heure qu'il est, elle doit me détester.

-Qu'est-ce que t'as encore fait?

-J'ai clairement dit que je savais qu'elle avait couché avec cet homme, ça m'a rendu jaloux et pitoyable et même violent. Elle s'est enfuie et est partie Dieu sait où.

-Oui, je te rassure, tu as été complètement pitoyable. Si j'étais toi, je la retrouverais très vite, lui dirait que je m'excuse, que je l'aime et lui ferait l'amour durant des heures.

-T'es du genre direct, toi! Parle-moi de toi!

-Rien à dire! J'ai réussi à convaincre une Bonne soeur de m'épouser il y a deux ans.

-Marguerite?, s'écria Fabrice.

-Pourquoi t'en connais d'autre?

-Félicitation, mon ami.

-Allez va la retrouver. Je t'expliquerai tout une prochaine fois, ce sera l'occasion de se revoir.

Fabrice voulut se lever, mais l'alcool lui fit tourner la tête qu'il se rassit sur son banc.

-Allez, viens, je te ramène chez toi, dit Julien en le prenant sous les bras et l'aidant à marcher.

Elisa venait à peine de rentrer lorsqu'elle entendit quelqu'un chantait. Elle sortit de l'écurie et vit Julien sur son cheval, trainant un autre cheval, Tempête, avec son maître qui chantait, sans que l'on comprenne ses paroles.

-Julien!, dit-elle.

-Tiens, je te ramène ton mari.

Elisa le regarda en levant les sourcils, puis regarda Fabrice qui lui fit un signe de révérence avec sa main. Elle le fusilla du regard.

-Tu as vu dans quel état tu l'as mis!, s'écria Elisa envers Julien.

-Pourquoi se fait-il qu'à chaque fois que quelqu'un s'enivre, c'est tout de suite de ma faute. On m'a fait appelé pour me dire que mon ami était ivre. Si j'étais toi, j'irais le mettre au lit.

-Il n'a qu'à y aller lui-même!, dit Elisa en tournant les talons et se rendant dans le château.

-Ouh, elle a du caractère, trop pour moi. Enfin, c'est ce qui l'a fait vivre, dit Julien en aidant Fabrice à descendre de cheval.

-Allez mon vieux, je vais te mettre au lit.

Julien referma la porte doucement. Elisa se tenait derrière lui.

-Comment va-t-il?

-Il souffre, Elisa. Mais il s'en remettra, il est fort, et il t'aime bien plus que sa vie. Ca lui passera, et tu retrouvera l'homme dont tu es tombé amoureuse.

-Tu crois qu'il me pardonnera.

-Il faudrait pour cela qu'il se pardonne à lui-même d'être parti!

Elisa voulut ouvrir la porte, mais se ravisa, elle toucha du bout des doigts la porte avant de descendre à la cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elisa et Fabrice, un nouveau départ.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elisa et Fabrice, un nouveau départ.
Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elisa di Rivombrosa :: Flood :: Entre-nous.......Elisa-
Sauter vers: